A la fin de chaque représentation de FROID dans les établissements scolaires, notre équipe proposait un débat avec les élèves.

Les débats, toujours riches et instructifs, nous ont montré que les élèves avaient beaucoup de choses à exprimer en ce qui concerne le racisme et le harcèlement scolaire.

Un questionnaire était remis ensuite aux élèves afin que ceux n'ayant pas pu ou voulu s'exprimer à l'oral, puisse le faire à l'écrit. Ainsi, la parole pouvait être libérée de manière anonyme.

Voici les différentes réponses que nous avons obtenu :

 

Pour vous, qu’est-ce que le racisme ?

 

"C'est le fait d'haïr et de s'en prendre à des personnes à cause de leur couleur de peau, de religion ou autres"

"Pour moi le racisme est un jugement particulier que l’on porte à un individu ou à un groupe d’individus a couse de leurs origines"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"De la discrimination"

"C'est une théorie qui dit que certaines ''races'' sont supérieur à d'autres"

"Le fait de penser en différentes race humaine"

"Penser qu’il existe une hiérarchie des « races »"

"C’est le fait de considérer un groupe d’individu comme inférieur à un autre"

"Le racisme c'est une discrimination fondée sur la séparation des êtres humains en fonction, en théorie, de leurs origines, mais, en pratique, en fonction de la couleur de leur peau ou d'autres caractéristiques associées à leur ethnicité."

"Pour moi le racisme, c’est traiter un groupe ou une personne différemment des autres"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"Le racisme est le fait de croire qu'il y a un classement de race."

COLLEGE PAUL VALERY, THIAIS (94)

"Le rejet d'une personne a cause de sa couleur de peau"

"C'est une forme de discrimination envers un groupe humain qui est considéré comme une différente "race""

"Pour moi le racisme c’est un traitement différencié entre deux personnes selon leur couleur de peau ou origine"

"le racisme c'est insulter une personne qui nous ressemble pas."

"C'est lorsque on discrimine une personne à cause de son origine, ou de sa couleur de peau"

"C’est discriminer une personne à cause de sa couleur de peau, de ses origines"

"Le rejet d'une personne ou d'un groupe de personne en raison de sa couleur de peau ou son origine"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

 

"C’est quand une personne dénigre quelqu’un différent d’elle (couleur de peau...)"

"Détester une personne par rapport a sa couleur de peau sans aucune raison"

LYCEE JEAN JAURES, CHATENAY-MALABRY (92)

"C’est être raciste entre les blancs et noirs"

"Une discrimination envers une autre origine que la sienne"

"Le fait de discriminer/crée une différence négative sur une personne qui a une couleur de peau ou origine différente"

"Détester une autre personne à cause de la différence"

"Insulter la couleur de peau d’un autre"

"C’est de descendre une personne volontairement, l'humilier"

"Discrimination hostilité envers un groupe d’humain d’une certaine race"

"Pour moi le racisme c’est quand on s’accepte pas entre nous, on aime pas une personne suite à sa couleur de peau ou son origine ou sa religion."

"Le racisme, c'est quand des personnes critiquent ou n'aiment pas les personnes qui ont une couleur de peau différente d'eux"

"Le racisme, c’est une forme de discrimination qui peut être sur notre couleur de peau, ou la religion"

"Le racisme pour moi c'est une question de peur d'inconnu. On peut être raciste de plusieurs choses, pas que la couleur de peau mais aussi religion, les gangs etc."

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)

"Le racisme, c'est une personne qui n'aime pas une autre à cause de ses origines ou une personne qui se sent supérieure à une autre."

ECOLE DE LA 2EME CHANCE, CREIL (60)

"De la haine envers les différences."

LYCEE CESAR BAGGIO, LILLE (59)

Avez-vous été témoin d’actes racistes ?

42% des élèves ont répondu OUI  

58% des élèves ont répondu NON  

Voici en détail quelques unes de leurs réponses :

"Oui, enfin, c'est souvent du racisme passif : un type de racisme qui est inconscient et qui fait partie, malheureusement, de notre culture."

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"J'ai déjà entendu de nombreuses fois des personnes dire des choses comme "les asiatiques, c'est tous des chinois" ou d'autres commentaires qui peuvent être blessants pour les personnes ayant de la famille venant d'Asie."

"J'ai souvent des débats assez animé avec mes grands parents qui peuvent parfois tenir des propos racistes, car ils habitent en campagne et connaissent moins la mixité sociale"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

"En vrai je ne sais pas mais peut être même je suis témoin je m’en suis pas rendu compte."

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)

Si oui, avez-vous eu le sentiment de pouvoir intervenir ?

52% des élèves ont répondu OUI

48% des élèves ont répondu NON

Voici en détail quelques unes de leurs réponses :

"Oui sur le moment mais sans réussir à modifier les idées de la personne"

"Oui et non, parce que je sais qu'il faut que j'essaie, que je rappelle les personnes qui emploient ce racisme que ce comportement n'est pas respectueux. Mais, parfois, quand je sais que je ne peux plus faire grand chose pour les faire changer d'avis, j'abandonne et je ne dis rien."

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"Oui j'ai essayé de leur expliquer que par exemple être chinois et être coréen est différent et c'est comme être français et allemand."

"Oui car j'ai pu leur apporter des arguments qui allaient contre leurs raisonnements."

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

 

Pensez-vous que les jeunes sont plus violents que les adultes ?

"Non je pense qu'il n'y a pas de niveau. Peut être que les adolescents ont plus tendance à ne pas prendre en compte les conséquences."

"Les adultes ont souvent acquis une expérience et une maturité leur permettant un meilleur contrôle d’eux même. Évidemment il y a des exceptions des deux cotés"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"Pas spécialement. En revanche ils peuvent être plus facilement influencés à commettre des actions violentes"

"En principe, non. Je pense que ce sont les idées obsolètes et conservatrices des personnes plus âgées qui mènent plus souvent à la haine et à la violence."

"Non tout dépend de l’éducation et l’influence de son entourage"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"A vrai dire c'est une question très compliquée, il y a divergence car logiquement les adultes font plus preuve de raison et de logique que les jeunes et sont censés avoir moins recourt à la violence mais les jeunes sont connus pour ne pas se retenir ou encore être les violents, etc... donc c'est difficile d'y répondre je suis sur un match nul."

COLLEGE PAUL VALERY, THIAIS (94)

"Les jeunes peuvent être immatures et ne pas réaliser que ce qu'ils font n'est pas bien alors que les adultes racistes devraient être plus conscients de leurs actes donc les adultes peuvent aussi être violents et hésiteraient peut être moins qu'un jeune."

"Non, je pense que la violence a changé de forme: elle se fait plus par les réseaux sociaux"

"Non car on est tous violents sauf que les jeunes n'ont pas réellement conscience d'être violent comparé aux adultes."

"Non justes plus lâches"

"Non, les jeunes peuvent être violents mais sans forcément se rendre compte de la portée de leur acte à la différence des adultes qui eux le font en connaissance de cause ce qui rend leur actes plus violents."

"La violence est manifestée différemment"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

"Les adultes, car les jeunes copient les adultes"

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)

"Oui, surtout les jeunes d'aujourd'hui, qui sont de plus en plus violents"

ECOLE DE LA 2EME CHANCE, CREIL (60)

Est-ce que la violence est présente dans votre quotidien ?

"Non, pas vraiment"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"Oui, la colère et la violence sont présentes partout"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"Pas hebdomadaire mais oui."

COLLEGE PAUL VALERY, THIAIS (94)

"la violence était présente dans mon quotidien toute la période du collège mais maintenant elle fait beaucoup moins partie de ma vie."

"Sûrement moins que d'autres"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

"Oui, partout"

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)

"Pas vraiment dans le mien mais j'en voit au quotidien souvent."

"Malheureusement, la violence est dans la vie de chacun."

ECOLE DE LA 2EME CHANCE, CREIL (60)

D’après vous, que peut faire l’école pour gérer ces situations ?

"Donner des cours participatifs à ces sujets, des sorties ou encore des films ou pièces de théâtre comme Froid"

"L’école peut instruire mais ne peut malheureusement pas éduquer. Le rôle de la famille reste toujours majeur"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"Faire de la prévention dans les classes (tout comme cette pièce de théâtre)"

"L'école peut inculquer aux individus, dès leur plus jeune âge, les notions de tolérance et de respect."

"Créer un dispositif efficace permettant de lutter contre le racisme comme la mise en place d’une équipe pédagogique qui sensibiliserai les élèves"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"A vrai dire à part employer des vigiles je ne vois pas."

COLLEGE PAUL VALERY, THIAIS (94)

"Sensibiliser dès le plus jeune âge"

"Elle peut expliquer et montrer aux enfants que nous sommes différents mais tous humains."

"Faire de la prévention et aider les personnes qui sont victimes de racisme etc"

"Être attentive afin de stopper les prémices de violence et surtout faire de la prévention: mieux vaut prévenir que guérir !"

"Malheureusement l'école peut rien faire pour gérer ces situation car c'est tellement complexe que ça sort de leur juridiction."

"Mettre en place un « bureau » géré par des élèves qui auraient été élu où les élèves pourraient parler de ce qui ne va pas pour eux en sachant que ça ne sortira pas de cet endroit. Pour moi des fois les élèves ont du mal à parler à des adultes mais moins à des gens de leur âge."

"Offrir une oreille a l'écoute et sensibiliser afin de ne pas se sentir seul"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

"De la sensibilisation Être à l’écoute des élèves victimes d’harcèlement, de racisme... Informer que l’école est là pour aider"

"Des interventions pour sensibiliser les lycéens sur le racisme par exemple"

LYCEE JEAN JAURES, CHATENAY-MALABRY (92)

"Punir les élèves qui font n’importe quoi"

"Pas grand chose car les choses ne sont pas prise au sérieux"

"En parler de plus en plus pour faire agir"

"Sanctionner"

"Parler à l’enfant"

"Observer et faire attention à tous les élèves"

"Les écoles devraient plus faire du théâtre en passant des messages contre le racisme, harcèlement."

"Discuter avec les élèves calmement"

"L’école pourrait faire intervenir un éducateur, cela pourrait nous permettre de discuter de notre situation."

"Avoir des cours de débat, regrouper 2 classes et parler"

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)

"Elle peut intervenir, le signaler aux parents ou aux forces de l'ordre."

"De faire de la prévention."

"A l'école, il devrait y avoir un point d'aide pour les maltraités ainsi que pour les agresseurs."

ECOLE DE LA 2EME CHANCE, CREIL (60)

Que retenez-vous de la pièce à laquelle vous avez assistée ?

 

"Que ça peut arriver à tout le monde, on peut être le harcelé tout comme le harceleur. Aussi qu'on ne connaît pas les limites de libertés d'expression"

"Une violence réelle"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"Des mentalités qui n'ont pas toutes disparues"

"Elle fait réfléchir, on voit le point de vue des ''méchants'' et c'est surprenant"

"Qu’il ne faut pas toujours se faire chevalier à essayer de raisonner la personne en face si sa vie est en danger"

"Je retiens de cette pièce l’ampleur que peut rapidement prendre un mauvais choix sous l’influence d’un groupe"

"Je retiens que souvent les personnes qui infligent de la violence aux autres, ont eux-mêmes reçu de la violence durant leur vie. Mais aussi, que trop vouloir défendre un avis ou trop vouloir aider quelqu’un peut s’avérer dangereux."

"Qu’il ne faut pas se soumettre et que chacun peut penser ce qu’il veut"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"Que parfois vaut mieux ne pas essayer de changer les gens qui comprennent pas (les bornés)."

COLLEGE PAUL VALERY, THIAIS (94)

"Il faut encore faire bouger les choses"

"La pièce m'a montré que l'injustice et la cruauté entre les Hommes sont présentes et que nous devrions réagir pour que l'on s'entraide au lieu de se battre."

"Les acteurs jouaient extrêmement bien"

"Je l’ai trouvée très intéressante, elle dénonçait le racisme, l’homophobie, mais sans faire un cour magistral. Les actions, et paroles parlaient d’elles-mêmes. Malgré tout j’ai trouvé qu’il était essentiel de faire le débriefing après la pièce afin de mettre des mots sur ce que nous venions de voir, et dissiper un malaise qui aurait pu s’installer."

"Ce que je retient de la pièce, c'est la mort de Karl à la fin et une question m'est arrivée en tête " pourquoi l'avoir tué ?"

"Que notre liberté d’expression s’arrête là où commence celle des autres. On peut penser ce qu’on veut mais pas faire subir ni imposer nos pensées aux autres."

"Les agresseurs n'étaient âgés que de 17 ans et tenaient des propos violents que peuvent tenir certains membres politiques de partis extrêmes"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

"Ne pas se laisser influencer par un meneur, ne pas participer au racisme"

LYCEE JEAN JAURES, CHATENAY-MALABRY (92)

"Qu’il y'a malheureusement beaucoup de jeunes qui sont racistes, violents, influençables peut-être à cause d'une mauvaise éducation mais cela ne justifie pas les actes"

"Savoir discuter avec les gens, se faire sa propre opinion"

"Violence, peine, tristesse, rage et colère" 

"Aidez les autres"

"De ne pas être raciste"

"C’était une pièce très intéressante, j’ai retenu l’effet de groupe et beaucoup de méchanceté"

"Je retiens beaucoup de point concernant le racisme, le harcèlement."

"Qu'il faut accepter les gens peu importe leur couleur de peau et aussi réfléchir par nous même" 

"Je retiens dans cette pièce le harcèlement ainsi que le racisme"

"Je voulais participer à les faire arrêter"

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)

"Je retiens que nos décisions ont des conséquences et qu'il faut faire attention"

"Les violences sur la personne asiatique"

"La violence ne "s'évaporera" jamais, mais nous pouvons aider à réduire cette violence."

ECOLE DE LA 2EME CHANCE, CREIL (60)

Qu’est-ce qui vous a touché ? Choqué ? Emu ?

"L'ensemble de la pièce notamment les personnages d’Ismaël et de Karl"

"Ce qui est choquant c’est la duplicité des sentiments que l’on éprouve pour les agresseurs. Ils sont à la fois amicaux et repoussants"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"Ismaël qui essaye de sortir de cette mauvaise influence mais qui finalement va être coincé"

"Le personnage d'Ismaël, on a de la compassion pour lui, il essaye d'être gentil mais il se fait manipuler par les autres et se retrouve piégé"

"L'affection que l'on peut porter à d’horribles personnes"

"Le moment le plus émouvant et qui m’a marqué et le moment où Keith explique l’un de ces rêves"

"J’ai été touché par la complicité des acteurs à la fin de la représentation"

"Le réalisme et la brutalité des dialogues ainsi qu’une fin non-enjolivée m’ont choquée, au départ, mais j’ai ensuite trouvé que c'était cette dureté honnête qui a fait de cette pièce une réussite."

"La mort du coréen et la soumission du musulman"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"Le fait que se soit tiré de fait réel c'est ça qui m’a le plus ému."

COLLEGE PAUL VALERY, THIAIS (94)

"La violence et la pression sur le harcelé"

"La pièce était très violente au niveau physique et cela m'a choqué. Et les commentaires que faisaient les racistes du genre "rentre au Vietnam" alors qu'il était Coréen de naissance mais Suédois par adoption, m'énervaient car je déteste ce genre de remarques racistes."

"Les scènes de violence et d’insultes"

"J’ai été choquée par l’imitation des chambres à gaz et des personnes mourant dans celle-ci. Le personnage d’Ismaël m’a fait pitié, il est là pour ne pas se faire exclure mais est obligé de subir et d’accomplir des choses horribles. Je pense qu’il avait un bon fond mais que le besoin d’être accepté était trop fort."

"ce qui ma choqué c'est quand ils ont fait le signe "nazi" et qu'ils en veuillent à Karl de pas l'avoir fait."

"J'ai apprécié voir à la fin de la pièce une accolade entre le persécuté et le skinhead, comme pour s'excuser de la violence mise en scène"

"Le garçon qui finit par porter le coup fatal est aussi une victime dans l’histoire, on voit qu’il était mal et manipulé par les deux autres. Le garçon tué est resté, malgré tout ce qu’il entendait, vraiment gentil. Ce qui m’a vraiment choqué c’est les agissements des deux autres, je ne comprends pas comment on peut arriver à de tels extrêmes."

"La pièce en entier m'a surtout touchée, j'ai été vraiment bouleversée par la violence des expressions des visages (haine) ainsi que leurs propos"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

"La violence verbale et physique m’a touché"

"Oui, le fait que les deux hommes ont ordonné à Ismaël de tuer Karl, juste parce qu’il est d’origine asiatique, c’est très très choquant."

LYCEE JEAN JAURES, CHATENAY-MALABRY (92)

"Leur langage"

"C’est triste le fait qu'une personne qui soit "différente" se sente rejetée de son pays"

"Les insultes, la violence"

"Quand ils le frappaient"

"Le racisme envers leurs camarades de classe, et leurs amis"

"Ce qui m’a touché est de voir un asiatique se faire harceler et lui demander de retourner dans son pays juste parce qu’il n’est pas suédois."

"Quand Karl a dit qu'il a était abandonné par ses parents à l'âge de deux ans"

"Quand l’asiatique s’est fait harceler et dépouiller"

"Quand l'influenceur à demander à Karl de boire avant de mourir et quand ils l'ont tué"

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)

"La mort d'un des personnages"

ECOLE DE LA 2EME CHANCE, CREIL (60)

Qu’est-ce que vous n’avez pas aimé ?

"Les insultes raciales mais après tout c'est pour montrer la réalité"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"Les paroles violentes, mais sans, ça n'aurait pas été une pièce avec un message aussi puissant"

"J’ai tout aimé"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"Je n'ai pas aimé l'attitude de Keith, Anders et Ismaël. Surtout Keith et Anders qui sont selon moi détestables"

"Je n'ai pas aimé admettre le fait que la pièce m'aie autant touchée car elle est très réaliste"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

Inviteriez-vous des amis à voir cette pièce ? Vos parents ?

"Oui je ne sais pas pour les amis mais ça peut être intéressant de le regarder en famille, la meilleure option restant en classe puisqu'on ne se connaît pas et que nous sommes tous de différentes origines"

"Je pense que cette pièce peut concerner tout le monde"

ECOLE BOULLE, PARIS (75)

"Oui, je trouve que cette pièce est adaptée à un large public"

LYCEE BLAISE CENDRARS, SEVRAN (93)

"Oui, absolument."

COLLEGE PAUL VALERY, THIAIS (94)

"Oui car elle représente bien comment certaines personnes peuvent être extrêmement cruelles face à d'autres seulement à cause de leur physique ou de leur culture."

"Oui, tout mon entourage y compris les plus jeunes (qui sont en âge de comprendre)"

LYCEE LOUIS DE BROGLIE, MARLY-LE-ROY (78)

"Ouiii conseil à 1 000%"

"Oui pour leur faire passer le message"

LYCEE PAUL LANGEVIN, SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (91)